Common Data Model et Dynamics 365 Customer Engagement : la simplification des processus grandeur nature

/, Business Intelligence, CRM, Expérience Client, Microsoft, Microsoft Dynamics 365/Common Data Model et Dynamics 365 Customer Engagement : la simplification des processus grandeur nature

Common Data Model et Dynamics 365 Customer Engagement : la simplification des processus grandeur nature

Tanguy Touzard, MVP chez Javista, nous le rappelle « Le Common Data Model en tant que tel disparaît. Cette base intermédiaire qui permet de synchroniser les données des applications Microsoft et de construire ses applications PowerApps est remplacée par la base de données de Dynamics 365 Customer Engagement. » Autrement dit, le modèle de base de données de Microsoft évolue pour offrir un espace dédié aux applications services avec l’ajout de nouvelles fonctionnalités d’un point de vue PowerApps. L’objectif, le but ultime, est une fois de plus de dynamiser la base de données et de la modéliser pour une meilleure exploitation des informations.

Le Common Data Model, ou Dynamics 365 Customer Engagement, est implémenté par deux services Microsoft : Common Data Service for Apps et Common Data Service for Analytics. Ces services stockent des données qui sont alors conformes à la définition du Common Data Model et donc à la modélisation des processus de gestion de la donnée dans la relation client. Applications et solutions analytiques qui sont basées sur ces services peuvent donc partager des données quelle que soit leur provenance, pour peu que leur collecte et leur exploitation ultérieure répondent au modèle de données de Dynamics 365 Customer Engagement. Elles simplifient les processus métier et la gestion des données puisqu’elles innovent en matière de réponse à l’expérience et répondent ainsi aux besoins spécifiques de l’entreprise.

Tanguy Touzard revient sur les spécificités de ces deux services qui font partie des nouveautés mises en avant dans les mises à jour Microsoft de ce printemps :

  • Le Common Data Service for Apps se base désormais sur le cœur de Dynamics 365 Customer Engagement, ce qui rend les applications d’entreprise plus extensibles et leur création plus simple, sans nécessité de développement. Common Data Service for Apps peut se connecter à Microsoft Flow et s’interface donc avec de très nombreuses applications tierces et par extension à Power BI.
  • Le Common Data Service for Analytics est le point d’entrée des données du Common Data Service for Apps pour pouvoir créer des analyses sur ces données. PowerBI est donc adapté pour se brancher directement sur le Common Data Service for Apps et permettre aux entreprises d’exploiter les données de toutes leurs applications.

Pour Common Data Service for Apps, il s’agit d’utiliser des applications métier packagées, de les personnaliser, de créer des extensions, de créer sans développement et d’automatiser les processus avec Microsoft Flow. Common Data Service for Analytics, de la même manière, propose des solutions analytiques packagées et personnalisées, l’intégration de données Power Query sans avoir besoin de développement (ou presque) et d’apporter son propre stockage Azure.

Globalement, le Common Date Model ou Dynamics 365 Customer Engagement simplifie la gestion des données en proposant une modélisation commune dès la collecte des données pour une meilleure analyse et une optimisation de leur exploitation. Cette forme connue « offre une cohérence structurelle et sémantique entre les applications et les déploiements. » nous explique Microsoft. Le diagramme suivant illustre donc cette simplifications dans les échanges entre Data et Business Intelligence :

common data model

Par conséquent, PowerApps qui exploite le Data Common Model est alors étendu pour pouvoir être utilisé selon le mode Canva, ou la modélisation des applications, et le mode Model Driven qui utilise les fonctionnalités de personnalisation et d’extensibilité de Dynamics 365 Customer Engagement.

En synthèse, Microsoft dans sa feuille de route, poursuit un effort constant qui consiste à concevoir et à faire évoluer des applications basées sur le Common Data Service for apps, en collectant et stockant les données dans la forme modélisée et standardisée du Common Data Model pour finalement les exploiter de manière personnalisée grâce au Common Data Service for analytics. Ces services formalisés par le Common Data Model permettent alors à l’entreprise d’implémenter de nouveaux processus métier et fonctionnels directement liés à son activité et obtenir des insights dédiés. Les données stockées dans l’un sont exploitées directement dans l’autre et l’entreprise dégage donc des informations directement liées à son activité pour une meilleure prise en compte des ses propres attentes.

Rapidité de mise en œuvre, intégration supportée par tous les services Microsoft comme Office 365, Azure, Dynamics 365 et Microsoft Flow, le Common Data Model et les Common Data Services peuvent également être étendus par développement si nécessaire et en fonction de besoins précis de l’entreprise. Par conséquent, l’utilisation conjointe du Common Data Model et des Common Data Services offre l’opportunité d’une plateforme de développement unique qui unifie et modélise tout en simplifiant l’ensemble des informations sur la base d’un même langage, un langage commun pour les entités métier et les entités clients.

Définition d’entités standardisées et intégration des données, extensibilité, fiabilité et cohérence des entité sont à la base de cette plateforme de développement. Chacun des deux services de Common Data offre son lot d’avantages dès lors qu’ils implémentent la standardisation du Common Data Model.

Vous avez un projet ? Contactez-nous