Consultant fonctionnel CRM : faut-il se spécialiser sur un secteur ou rester multi-secteur ?

/, Blog RH/Consultant fonctionnel CRM : faut-il se spécialiser sur un secteur ou rester multi-secteur ?

Consultant fonctionnel CRM : faut-il se spécialiser sur un secteur ou rester multi-secteur ?

Le consultant CRM, soit fonctionnel, soit technique, idéalement hybride et technico-fonctionnel, va permettre dans une stratégie de développement CRM de choisir et d’implémenter le bon outil. La solution logicielle qui retiendra son attention sera capable de créer une véritable osmose entre les différents canaux de vente. A l’heure de l’omnicanal et de la multiplication de ces canaux, cette approche devient totalement stratégique. S’il peut alors s’entourer d’experts plus techniques, la question n’est plus de savoir si le consultant fonctionnel CRM a la capacité de s’adapter à ces nouvelles fonctions marketing mais bien de faire un choix de secteurs et de métiers.

La diversification des compétences et des métiers de prédilection comprend, comme pour tout, des avantages et des inconvénients.

L’émergence de nouvelles techniques et leur appropriation au quotidien mettent le consultant fonctionnel CRM dans une posture de constant renouvellement. La capacité à se mettre à jour sur les techniques et les environnements émergents prend parfois le pas sur les secteurs d’activité sur lesquels on peut travailler.

consultant fonctionnel

Pour autant, les compétences mises en œuvre ne sont pas forcément les mêmes en fonction du secteur dans lequel on évolue. Ainsi, les secteurs qui ont le vent en poupe en ce moment en termes de CRM sont ceux du retail, du luxe, et de la banque qui entrevoient ici d’indéniables opportunités de marché. Le consultant fonctionnel CRM va alors concentrer ses efforts sur les pratiques de ces secteurs. Le principal avantage alors est d’être polyvalent et surtout de posséder des compétences multisectorielles tout à fait rassurantes.

Autre paramètre à prendre en compte, et principal inconvénient, l’effet de mode. Le consultant fonctionnel CRM doit faire face à une concurrence accrue dès lors que ses fonctions se diversifient. La révolution digitale qui touche non seulement les métiers mais aussi les secteurs d’activité donnent des idées à bon nombre de personnes qui s’improvisent dans une fonction ou se spécialisent tous sur le même environnement. Ils créent alors un engorgement comme on a pu en rencontrer dans certains métiers du marketing digital (community manager, conseil en stratégie digitale etc…) où l’on rencontre le même profil pour le même secteur d’activité. Si l’on demande au consultant fonctionnel CRM de devenir hybride pour ajouter de la technique à son profil, il ne faudrait pas non plus qu’il vise d’autres secteurs que celui dans lequel il a l’habitude d’évoluer juste pour suivre une tendance. La fonction de consultant fonctionnel CRM met en avant et en valeur une expertise qui va de pair avec une expérience. Trop diversifier la démarche dilue alors la capacité à mener de front tous les aspects d’un projet. Chaque secteur a des spécificités auxquelles l’expérience et l’expertise acquise précédemment ne répondent pas tout le temps. On se met alors facilement en danger.

Se spécialiser sur un métier offre l’avantage de posséder à termes une expertise indéniable mais on prend alors le risque de s’enfermer dans un certain type de compétences. Diversifier les domaines et les métiers permet de se rendre disponible pour mettre en avant ses compétences et son expertise quel que soit l’environnement mais on prend alors le risque de partir un peu dans tous les sens.

Le consultant fonctionnel CRM doit donc jouer sur au moins deux tableaux : développer les compétences intrinsèques de ses fonctions et diversifier les secteurs d’intervention sans approcher de la limite naturelle de chacun de ces critères.

Contactez-nous:

contactez-nous par téléphone

Vous avez un projet ? Contactez-nous
2018-04-13T09:43:19+00:00 15 juin 2015|Blog, Blog RH|