GDPR : quel impact sur la signature électronique et le CRM ?

/, CRM, Microsoft Dynamics 365/GDPR : quel impact sur la signature électronique et le CRM ?

GDPR : quel impact sur la signature électronique et le CRM ?

En juillet dernier, dans notre article « Cadre réglementaire européen sur les données personnelles: et si on faisait le point? », nous posions les bases de manière un peu plus claire sur ce en quoi consiste le GDPR et quel serait son impact sur les solutions de CRM. La gestion de la relation client évolue en permanence et, en termes de métiers stricto sensu, la majorité d’entre eux n’échappent plus à la transformation digitale. Pour certains secteurs, la sécurité des informations personnelles et le traitement des données constituent le socle de l’activité. Le flux de plus en plus important de ces données et l’exploitation de l’expérience client dans la gestion de la relation client apportent donc une difficulté de plus à laquelle les entreprises ne pourront plus échapper en mai prochain.

Pour rappel, et dans le cas où pour une raison qui échappe au plus grand nombre vous seriez passé à côté, en 2018, toute entreprise dont l’activité implique, même indirectement, la collecte, le traitement et le stockage de données personnelles, devra répondre aux critères de la GDPR (General Data Protection Regulation). Autant dire que l’ensemble des entreprises, en BtoB comme en BtoC, prestataires de services ou entreprises de e-commerce, jusqu’au plus petit site perso qui collecte des adresses email, sont concernées.

GDPR

La GDPR repose sur 10 grands principes auxquels aucune entreprise ou site même personnel comme un blog, ne pourra déroger. Et on s’aperçoit bien vite que chacun de ces principes trouve un impact dans une ou plusieurs fonctionnalités d’un CRM. Par exemple, l’extension de la définition de la donnée personnelle impacte directement la segmentation de la BDD sur la base de l’expérience client. L’exigence de la transparence et le renforcement des conditions de consentement aboutiront forcément à une évolution des campagnes d’email marketing et donc du marketing automation. Cette réglementation européenne cadre (enfin) et aligne (il était temps) les pratiques des pays membres en termes de traitement et de sécurité des données sur une ligne de conduite dont on ne peut que repousser les frontières dès qu’il s’agit du numérique.

La signature électronique est très certainement l’une des principales fonctionnalités impactées par la GDPR. En Espagne la signature électronique ne pouvait s’effectuer que via un certificat remis en face à face basé sur un Support durable, en Belgique seuls certains documents ne pouvaient être signés électroniquement. Il est donc indéniable que le besoin d’uniformisation devenait crucial pour les entreprises.

Javista s’implique particulièrement dans la préparation des entreprises à ce virage, notamment en adaptant les solutions CRM et les fonctionnalités aux réels besoins des entreprises, par métier notamment. Ainsi, nous avons développé pour Connective, spécialiste de la signature électronique, un connecteur qui permet de s’interfacer directement avec Dynamics 365.

Vous avez un projet ? Contactez-nous
2018-12-10T15:55:26+00:00 16 novembre 2017|Blog, CRM, Microsoft Dynamics 365|