Immobilier et expérience client feraient marché commun

/, Expérience Client/Immobilier et expérience client feraient marché commun

Immobilier et expérience client feraient marché commun

Le marché de l’immobilier, la « pierre » comme on le dit le plus souvent, reste l’investissement préféré des Français. Et dans la notion de marché, il y a bien entendu une référence indiscutable et prédominante de flux, de taux, de système financier. Et si ces mêmes mots étaient désormais appliqués au digital pour qualifier la relation client ? Et si nous parlions taux de rebond, flux de data et système ROIste ? Nous aurions alors une vision du même marché adaptée à l’utilisateur, à ses usages, son comportement, son engagement vis-à-vis de la marque, et donc une capacité à adapter le marché de l’immobilier à l’expérience client.

Pourquoi le marché de l’immobilier échapperait-il finalement à ce qui pourrait être la clé de voûte de la relation client aujourd’hui ? Il n’y a en réalité aucune raison. Dès lors que l’on travaille en relation avec le client, l’expérience client ne peut en définitive qu’apporter de nouveaux éléments d’appréhension du marché. Certains marchés sont même plus propices à l’exploitation de l’expérience client et à l’évolution de la relation client dans cet axe. La finance, la distribution, le conseil sont également des secteurs où l’expérience client permet d’historiser la relation client, de tisser et nouer un lien personnel entre le client et la marque.

expérience client

L’innovation digitale et l’expérience client ont indiscutablement leur rôle à jouer dans la dynamisation d’un marché qui repose malgré tout en partie sur l’indice de confiance des clients. Ainsi, le marché de l’immobilier s’inspire de plus en plus des comportements des internautes dans leurs recherches quotidiennes pour développer de nouveaux outils qui simplifient leurs démarches. Et l’expérience client passe par de nombreux efforts à fournir sur l’UX. Alors que la personnalisation de la home page d’un site améliore de manière substantielle le taux de rebond sur un site et l’expérience client dans son ensemble, celle-ci s’empare de codes créés à d’autres occasions mais qui n’ont pour seul but que de simplifier les parcours et donc de s’améliorer. Le « swipping » en est un bon exemple. Créé par un site de rencontre, il démontre à quel point le fameux « 1er coup d’œil » peut être décisif. En rentrant des critères précis, les propositions de biens sont ciblées. La start-up Estately, permet d’écrémer très simplement les listes d’offres immobilières et chaque bien sauvegardé génèrera par la suite des notifications (heures de visites, évolution de prix etc.) concernant le bien.

La réalité virtuelle, la modélisation 3D sont également des outils qui viennent parfaire les données de l’expérience client. Car l’enjeu majeur de l’expérience client dans l’immobilier est bien de la considérer comme un outil primordial d’aide à la décision. Si la marque arrive à faire se croiser ses objectifs avec les motivations des utilisateurs, alors le pari de l’expérience client est quasiment gagné. Parmi ces objectifs, les avis sont non seulement importants mais font aussi partie des prérequis à la conversion, quelle qu’elle soit.

L’avancée de l’immobilier dans le digital ne peut se faire qu’avec la prise en compte de l’expérience client pour personnaliser les offres mais aussi tout le parcours de l’utilisateur, de sa recherche à la conclusion d’un contrat.

Vous avez un projet ? Contactez-nous
2018-04-13T09:42:26+00:00 30 novembre 2017|Blog, Expérience Client|