La siretisation, nouvel enjeu du traitement des bases de données

/, Business Intelligence, CRM, Expérience Client/La siretisation, nouvel enjeu du traitement des bases de données

La siretisation, nouvel enjeu du traitement des bases de données

A l’heure de l’exploitation des données liées à l’expérience client, l’enrichissement des bases de données est un enjeu de plus en plus important pour les entreprises. La raison d’être de ces bases elles-mêmes n’est d’ailleurs pas à remettre en cause même si, souvent, les organisations préfèrent « acheter » des informations avec un usage métier. De nombreuses possibilités sont ainsi mises à la disposition de entreprises, mais celle qui offre les meilleurs résultats en termes d’expérience clients reste tout de même la base de données internes, dans une DMP ou via le CRM.

Des délais de mise à jour parfois très longs, une qualité même d’actualisation des informations amoindrie par la méconnaissance de la technologie, les données sont souvent malheureusement mal renseignées et donc mal utilisées. Une base de données insuffisante ou insuffisamment mise à jour peut avoir un impact direct sur la stratégie commerciale, la stratégie marketing et jusqu’à la stratégie de l’entreprise. Il est par conséquent nécessaire de s’assurer de la bonne mise à jour des base de données à partir, pourquoi pas, d’un dénominateur commun ? En cela, le Siren et le Siret constituent les bases d’informations complètes sur le client et intègrent des données utiles pour leur exploitation ultérieure.

bases de données

Le Livre blanc de l’agence MD sur L’enrichissement de données propose un mode de fonctionnement qui se base (justement !) sur la siretisation de l’information client. Le principe est élémentaire : sur le modèle du référentiel INSEE, on assigne à un nom un numéro Siret unique qui le distingue de l’ensemble. On évite ainsi dans un premier temps les doublons et on s’assure que chaque contact est répertorié. La mise à jour est également simplifiée puisque chaque changement dans l’activité du contact est ainsi pris en compte. « Tout comme le numéro de sécurité sociale est propre à une seule et unique personne, le SIRET est propre à une seule et unique entreprise ». Tout devient alors possible, cette identification simplifiée permettant alors un affinement des informations pour une segmentation ultra ciblée.

La base de données peut alors subir quelques traitements préalables afin d’être nettoyée, mise à jour, complétée et surtout normalisée. Elle est alors prête à être exploitée. Bien évidemment il sera nécessaire de mettre à jour ces informations ponctuelles et régulièrement et, pourquoi pas, de les agrémenter d’autres informations nécessaires pour une meilleure segmentation, comme le CA. Dernière caractéristique, de taille, pour enrichir votre base de données : l’email. L’acquisition d’emails par l’intermédiaire de bases achetées est peu recommandée par la CNIL mais on peut tout de même être éligible à l’email appending, c’est-à-dire faire correspondre les adresses email aux siret renseignés dans votre base.

La SIRETISATION est donc un moyen efficace et ciblé d’enrichir sa base de données clients afin de l’exploiter au mieux. Et, clients comme prestataires, tout le monde y trouve un intérêt.

Vous avez un projet ? Contactez-nous
2018-04-13T09:42:26+00:00 7 décembre 2017|Blog, Business Intelligence, CRM, Expérience Client|