Quel que soit le secteur d’activité, on ne peut plus échapper aujourd’hui à l’évolution technologique et digitale de la relation client. Le secteur juridique ne fait donc pas exception à la règle et doit, lui aussi, s’adapter à la révolution numérique dans laquelle leurs clients se sont eux-mêmes déjà engagés. Opérer une transformation digitale implique l’ensemble de l’entreprise et a nécessairement un impact très fort sur la gestion de la relation client. Pour les cabinets juridiques, cette transformation digitale passe essentiellement par l’intégration de solutions numériques qui vont faciliter la gestion de la relation client en prenant en compte les nouveaux comportements et l’expérience client.

Comme la majorité des entreprises aujourd’hui, les professionnels de tous secteurs doivent prendre en compte le caractère diversifié de l’engagement client et la prépondérance de la digitalisation des comportements. Dans le secteur juridique, l’enjeu est d’autant plus crucial que c’est souvent l’ensemble de la profession et de ses pratiques qui sont impactés par cette mutation technologique. Sécurité des informations, nouvelles jurisprudences, évolution des problématiques liées à l’e-reputation, les cabinets juridiques doivent désormais penser et même repenser leur métier en fonction de ces disparités. Le système traditionnel sur lequel ils s’appuyaient jusqu’à alors doit s’adapter à cette mutation. Avant que le socle ne soit totalement fragilisé, il est nécessaire de le consolider, notamment grâce aux nouvelles pratiques digitales.

Transformation digitale

CRM et expérience client comme point d’ancrage de la transformation digitale des cabinets juridiques

Pour faire face à ces nouvelles pratiques, les cabinets juridiques vont devoir de plus en plus largement s’appuyer sur des solutions qui devront non seulement être souples mais aussi évolutives afin d’appréhender au mieux les nouveaux enjeux de leur métier. Le CRM, comme Dynamics 365, devient alors la priorité dans un environnement technologique de plus en plus incontournable. Les règles de base du métier comme la sécurité, la confidentialité et la transparence constituent a minima ce sur quoi les cabinets juridiques s’engagent auprès de leurs clients. Avec les évolutions réglementaires et le changement des usages, le CRM comme Dynamics 365 répond non seulement à ce changement mais assure aussi l’application de cette charte implicite. L’expérience client fait ainsi son entrée par la porte de la gestion de la relation client, avec pour application directe la prise en compte de ces mutations.

On oublie parfois que CRM et expérience client ne sont pas uniquement le pré carré des équipes commerciales. La gestion de la relation client et l’utilisation de l’expérience client pour son optimisation deviennent clairement la préoccupation d’autres métiers. Dans l’environnement juridique, on regardera ainsi de près la nouvelle réglementation sur la sécurité des informations personnelles et la protection des données (GDPR) afin de garantir, par exemple, la signature des documents. Dès son application en 2018, les cabinets juridiques devront alors être en conformité pour le traitement de leurs données. La technologie Blockchain également est un point d’attention puisqu’elle permet notamment la notarisation d’un certain nombre de documents.

La LegalTech au cœur de la révolution digitale des cabinets juridiques

La LegalTech connait non seulement une percée significative mais un véritable boom en France. Le Droit, s’il est l’affaire de tous, est avant tout une affaire nationale. 22% des PME (Ipsos) souhaiteraient profiter de conseils juridiques mais estiment que leur coût est trop élevé. C’est sur ce constat que sont apparues les premières LegalTech en France. Ces entreprises proposent des solutions 100% numériques afin de démocratiser et faciliter a minima les démarches et procédures administratives.
Le CRM et l’expérience client ont donc une place de choix à prendre et à se faire.