VRM: quand le consommateur pilote la relation client

/, CRM, Microsoft Dynamics/VRM: quand le consommateur pilote la relation client

VRM: quand le consommateur pilote la relation client

Le CRM gère la relation client et ses évolutions ces dernières années en ont fait un outil très complet d’aide à la décision, de stratégie marketing et de service client efficient. Demain ? le VRM, Vendor Relationship Management, donnera la possibilité aux clients de choisir leurs propres fournisseurs, CRM et VRM seront interconnectés.

Le consommateur va-t-il réellement piloter ses relations avec ses fournisseurs ? Le VRM, plus qu’une aide à la décision pour choisir un nouveau fournisseur en lien direct avec ses propres besoins, permet avant tout de contrôler les données que le client fournira. Devant l’évolution des données, de leurs flux et de l’analyse que l’on peut en faire, endiguer ces informations et les contrôler pourrait alors être un nouveau moyen de gérer efficacement la data.

VRM

Si le choix final revient au consommateur, on peut aisément se dire que le client devient plus puissant que son fournisseur. C’est déjà le cas lorsque l’on considère que c’est tout de même lui qui négocie, qui choisit, qui prend les décisions. Le social CRM est un moyen pour les entreprises d’en connaitre davantage sur les clients mais aussi sur leurs attentes. Mais si le consommateur a décidé d’être absent des réseaux sociaux, les données auxquelles nous avons accès pour la gestion de la relation avec le client sont tronquées de toute façon. Les cartes restent dans les mains du consommateur. L’une des promesses du VRM est d’exploiter bien plus avant ce potentiel.

Mais ne nous trompons pas. CRM et VRM loin de s’affronter dans la guerre de la Data sont parfaitement complémentaires. Le CRM permet à la marque d’anticiper les besoins du besoin tandis que le VRM donne la possibilité au client d’exprimer ce besoin. Le client devient proactif vis-à-vis de son fournisseur. Moins captif, certes, mais plus mature et avec des besoins qualifiés et ciblés. Un avantage de taille qui permet d’exploiter au mieux les données fournies dans le CRM et de tirer le meilleur parti de la puissance renouvelée des outils mis à notre disposition.

Le VRM devient un nouveau canal pour le CRM, reste à trouver le moyen de les interconnecter pour plus d’efficacité.

La boucle sera-t-elle bouclée ?

Contactez-nous:

Vous avez un projet ? Contactez-nous
2018-04-13T09:43:17+00:00 27 juillet 2015|Blog, CRM, Microsoft Dynamics|